12 juillet 2015 7 12 /07 /juillet /2015 07:49

Après la grosse journée d' hier, aujourd'hui sera plus tranquille.

Je monte au col de l' Iseran, pour monter au Signal de l' Iseran, un 3000m sans trop d' efforts...(même pas 500m de dénivelée et oh c' est les vacances ;-) )

C'est la foule au col (il y a une course) vite vite au calme !

Signal de l' Iseran (3237m)

C' est beaucoup moins sauvage qu' hier les remontées mécaniques sont omniprésentes.

Mais le paysage est splendide et c' est un magnifique belvédère notamment sur la Vanoise.

Signal de l' Iseran (3237m)
Signal de l' Iseran (3237m)

Tiens je reconnais ce sommet.

Signal de l' Iseran (3237m)
Signal de l' Iseran (3237m)

Petite rando "tranquille", un beau point de vue et un 3000m pour très peu d' efforts!

Publié par mickael26 - dans sommet
commenter cet article
11 juillet 2015 6 11 /07 /juillet /2015 07:07

J' avais déjà tenté l' ascension de ce sommet en Août dernier, échouant à quelques encablures du sommet à cause d' une chute de neige rendant la fin périlleuse sans crampons...

Je m' étais dit que je reviendrai, mais je ne pensais pas que ce soit aussi vite.

Un petit CP stratégiquement posé et me voici pour 3 jours en Tarentaise !

Le problème c' est qu' il y a 3h30 de route, je me lève donc à 0h45...pour un départ du parking à 5h du matin histoire de profiter de la fraicheur du début de journée.

Aiguille de la Grande Sassière (3747m)

Le lever du jour n' est pas très encourageant, il y a des nuages, c' est moyen pour la vue au sommet, en approchant des 3000m le doute s' installe...

Aiguille de la Grande Sassière (3747m)

Les nuages sont bien accrochés, l' "avantage" c' est que je ne vois pas la pente...l' inconvénient : je ne verrai si ça passe qu' au dernier moment, mais enfin les bouts de ciel bleu me laissent espérer que ça va se lever.

Aiguille de la Grande Sassière (3747m)

Ca passe, au bord du glacier, je suis déjà plus haut que l' an dernier, l' altitude se fait sentir (autour des 3500m je ne suis jamais monté aussi haut).

Aiguille de la Grande Sassière (3747m)

La vue est déjà sympa, a priori ça doit passer, il reste quelques mètres à gravir mais ça commence un peu à tirer (c' est surtout la petite heure de sommeil, les 280 bornes de voiture qui ajoutés aux 1500m de dénivelée pèsent lourd)

Aiguille de la Grande Sassière (3747m)

J' atteins finalement le sommet vèrs 10h pas un chat ! (c' est un peu pour ça aussi que je suis parti tôt vèrs midi ce n' était pas aussi calme mais j' étais déjà bien plus bas)

Aiguille de la Grande Sassière (3747m)

Le panorama est aussi impressionnant que je l'espérais, je n' ai pris que le compact, il aurait mérité le reflex, (je n' ai pas voulu m' en encombrer)

Aiguille de la Grande Sassière (3747m)

Je reste quelques minutes avant de redescendre, la descente m' inquiète plus que la montée. Je vais y aller tranquillement, il faut quand même rester concentré à certains endroits.

Aiguille de la Grande Sassière (3747m)

Je retrouve la crète

Aiguille de la Grande Sassière (3747m)

Un coup d' œil sur le sommet que les nuages ont laissé tranquille, j' aurais peut être du partir un peu plus tard.

Aiguille de la Grande Sassière (3747m)
Aiguille de la Grande Sassière (3747m)

Bien plus bas, sieste dans l' alpage, repos bien mérité.

Aiguille de la Grande Sassière (3747m)

Un sommet sur lequel je louchais depuis quelques années.

On est (pour moi) à la limite "supérieure" de la randonnée (je veux dire par là qu' un chouilla plus et on pourra parler d' alpinisme). C' est l' un des sommets le plus hauts des Alpes atteignable sans équipement (sinon le plus haut) si les conditions sont optimales.

Il ne faut pas le sous estimer, en redescendant, j' ai eu la confirmation que j' avais bien fait de renoncer en 2014.

Ces derniers jours et leurs températures ont dégagé le sentier mais il restait quelques passages humides à négocier avec précaution.

Sans être ultra techniques quelques passages étaient relativement exposés, la chute était interdite, c' est d' un côté le glacier, de l' autre plus de 1000m de chute libre.

Un sommet à ne pas mettre sous toutes les semelles, à froid, je dirais que ce n' est pas une performance surhumaine que de l'avoir gravi mais je pense que je n' étais pas loin de ma limite "technique" actuelle.

Publié par mickael26 - dans sommet
commenter cet article
11 juillet 2015 6 11 /07 /juillet /2015 04:59

Une des 2 étagnes croisées aujourd'hui. Un chamois de loin et 2 lagopèdes croisés au lever du jour.

Pas grand monde donc, je suis pourtant haut et il est tôt et personne n' est encore passé.

Etagne de l' aube
Publié par mickael26 - dans bouquetin
commenter cet article
5 juillet 2015 7 05 /07 /juillet /2015 16:06

Que faire avec cette chaleur?

Je me suis pourtant levé tôt mais je n' ai pas trouvé le courage d' aller griller au soleil.

Et plus les heures passaient et moins je l' avais.

En plus après les 5h30 de voiture de vendredi (sauf super idée) je n' ai pas envie d' aller trop loin.

Je reste donc à l' ombre...

Mais voilà que j' entends vrombir, ni une ni deux je sors l' appareil photo

Parenthèse aéronautique
Parenthèse aéronautique
Parenthèse aéronautique
Parenthèse aéronautique
Parenthèse aéronautique
Parenthèse aéronautique
Parenthèse aéronautique
Parenthèse aéronautique
Parenthèse aéronautique
Parenthèse aéronautique

Vous l' avez reconnue c' est la patrouille de France de passage en Drôme.

Malgré la distance, je les ai plutôt bien vu.

Publié par mickael26 - dans divers
commenter cet article
3 juillet 2015 5 03 /07 /juillet /2015 06:25

Gros coup de chaud annoncé aujourd'hui, c' est le moment de prendre un peu d' altitude.

Je suis allé 3 fois du côté de la Bérarde, je sais que les 350 km aller retour valent le coup.

Alors je me lève à 3h30, ça faisait longtemps que je n' étais pas parti aussi tôt en rando.

2h45 de route plus tard je suis à la Bérarde, en direction du col de la Temple, on verra là haut suivant la forme (la grande inconnue) la chaleur et l' enneigement.

Peu de photo du début car le soleil sort tard au fond du vallon.

Col de la Temple (enfin juste en dessous...:-) )

Je continue en direction du col de la Temple avec pour but de monter le plus haut possible avant le coup de chaud.

Col de la Temple (enfin juste en dessous...:-) )

Finalement ça chauffe mais la frite est là, j' arrive à 3000m

Col de la Temple (enfin juste en dessous...:-) )

Quelques abris de bivouacs et une vue déjà pas mal, je casse la croute au soleil (oui y a pas d' ombre)

Col de la Temple (enfin juste en dessous...:-) )

Je continue en direction du col, il semble à ma portée quand je m' engage sur un névé bien pentu, un petit peu exposé aussi (pas le droit de glisser) en plus avec ses températures le névé ne porte pas des masses, dans ces conditions, je n' insiste pas et fais demi tour vèrs les 3200m (c' est déjà pas si mal)

Je pense que ca passait, la pente n' était pas insurmontable mais si je me vautrais c' était la grosse glissade assurée et la barre rocheuse en vol plané... : je reviendrai !

Col de la Temple (enfin juste en dessous...:-) )

Des nuages gris arrivent et j' ai le droit à un (petit) orage qui ne durera pas.

Je ne m' attarde pas et pourtant je ne suis pas pressé de rentrer

Col de la Temple (enfin juste en dessous...:-) )
Col de la Temple (enfin juste en dessous...:-) )

Rhododendrons et glaciers

Col de la Temple (enfin juste en dessous...:-) )

Petit casse croute et une bibine au refuge et voilà que le ciel bleu revient déjà

Col de la Temple (enfin juste en dessous...:-) )

Redescente à regrets vèrs la chaleur du fond de vallée, retour tardif, une journée bien optimisée.

Publié par mickael26 - dans sommet
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de mickael26
  • Le blog de mickael26
  • : Les randonnées que je fais dans le Vercors...et ailleurs. Les paysages, la flore et la faune locale en photo.
  • Contact

Recherche

Articles Récents

  • Biche
    Un tour en forêt pour passer cette première soirée d' été ! (et chercher un peu de fraicheur) Une seule biche vue mais qui va sortir près.... et prendre son temps !
  • Ambiance Chamois
  • Lièvre
  • Lis Martagon
  • Libellules
    Pas envie de faire de route, ni envie de faire un affût...et petiiiiiiite motivation Me revoici aux libellules, pas la grosse diversité, mais je passe une petite heure et demie au bord de l' eau : c' est reposaaaaaaaant !

Pages